23 janv. 2011

Les Sports de combat : Prévention des blessures

Les sports de combat et les arts martiaux sont souvent des sports violents avec des impacts, des chutes et des contraintes articulaires. Les sports de combat peuvent être séparés en 2 catégories :
- les sports de percussion (boxe, karaté, kickboxing...)
- les sports de préhension (judo, jiu-jitsu...)
Certains nouveaux sports de combat mixent les deux (MMA).








Les blessures dépendent du sport de combat pratiqué, mais malgré tout les blessures de la cheville sont très fréquentes car les pratiquants sont souvent pieds nus (conseils pour l'entorse de la cheville).



Les sports de combat (5% des consultations) sont représentés essentiellement par le judo et les arts martiaux et les pratiquants sont pour la plupart de haut niveau. 

La topographie des lésions dépend de la nature du sport pratiqué, mais les membres supérieurs sont plus souvent traumatisés (31%) ainsi que le rachis (19%). On retrouve des lésions du thorax (cartilage costal) chez les pratiquants de club (8%), de l'épaule (21%) et du coude (13%) chez les nationaux. 

On retrouve une grande fréquence d'entorses et de pathologies musculaires quelque soit le niveau, alors que contusions et les tendinites sont fréquentes chez les nationaux.


La technique est en cause dans la majorité des cas (42%) ainsi que la surcharge de travail (14%), quelque soit le niveau. La préparation physique est meilleure chez les nationaux.On compte moins d'arrêt de sport (69%) que dans les autres disciplines mais un peu plus d'hospitalisations surtout chez les nationaux(7%).

Pour mieux vous apercevoir de l'intensité des traumatismes que les pratiquants d'arts martiaux peuvent subir, regardez cette vidéo de karaté full contact (un karaté plutôt percutant...) :



Un autre domaine est source de traumatisme dans les arts martiaux comme le karaté, la casse. Cette pratique vise à tester sa force par la casse de planches, de briques, de pains de glace ou carrément de battes de baseball. Beaucoup de pratiquants (même expérimentés) se blessent dans cette pratique. Hélas, nous ne sommes pas faits d'acier trempé et nos os et articulations "encaissent" à chaque coup porté. 





Pour mieux vous en rendre compte, voici une autre vidéo montrant à vitesse ralentie une casse de brique (notez l'onde de choc qui se propage dans la main) :



En pratique

La technique : N'essayez pas d'imiter les prouesses des professionnels. Restez humbles et évoluez en fonction de vos progrès. 

La surcharge de travail : Vous n'êtes pas Superman. Vos os, vos muscles et vos articulations sont les mêmes que le reste des êtres humains. L'insensibilité à la douleur ne veut pas dire que vous ne souffrez pas. Dans les arts martiaux, il n'est pas rare de voir des sportifs pratiquer avec des blessures voire même des fractures...

Soyez donc attentif à toute douleur persistante et ne cédant pas avec le repos. Consultez si besoin s'en fait sentir!


1 commentaire:

  1. très bonne explication pour les pratiquant du sport de combat quelconque . ces dommage que des médecin spécialiser ne font pas des cours de theorie dans des club pour expliquer les risque rencontre lors des blessure parfois les enseignant de sport de combat oublie parfois étirement musculaire en fin cours

    RépondreSupprimer